Psychogénéalogie

Quand je ne suis pas bien, quand j’ai l’impression que quelque chose ne vas pas, quand les choses se répètent… Pourquoi lorsque je travaille sur moi, à certain moment, j’ai l’impression de ne pas avancer, d’être coincé ? Est-ce que cela vient toujours de moi ? Et si la réponse se trouvait plus haut dans la généalogie

Imaginez la maison de vos rêves, vous avez pensé à tout : le lieu, les plans, la décoration intérieure, tout y es !

Oui mais voilà !
Un de vos aïeuls a pris la décision de faire une maison et a acheté le terrain.
Puis les générations suivantes ont dessiné les plans, réalisé la maison et la décoration.

Que vous reste-t-il comme liberté d’action pour que cette maison ressemble à la maison de vos rêves ? Casser quelques cloisons ? Refaire la décoration ? La vendre, donc tout recommencer.

De plus, personne ne s’est occupé de l’extérieur et si cela était votre mission et si votre famille, votre clan comptait sur vous pour réaliser ce chantier.

Mais au fait, qui est cet aïeul qui a pris la décision de devenir propriétaire ? Qui sont ceux qui ont suivie ? Qu’est-ce qu’ils ont vécu ? Pourquoi vouloir laisser une maison ?

Voilà tout le travail en psychogénéalogie ! Partir à la découverte de son histoire pour essayer de comprendre pourquoi les décisions, les chantiers laissés par nos aïeuls ont un impact/conséquence sur ce nous vivons dans le présent, s’en libérer pour pouvoir vivre notre propre vie, avoir accès à notre propre maison en se servant de l’expérience nos ancêtres.

Qu’est-ce que la psychogénéalogie ?

La psychogénéalogie est une théorie développée dans les années 1970 par Anne Ancelin Schützenberger selon laquelle les événements, traumatismes, secrets, conflits vécus par les ascendants d’une personne conditionneraient ses faiblesses, ses troubles psychologiques, ses maladies et ses comportements.

Anne Ancelin Schützenberger est née le 29mars1919 à Moscou, psychologue française, également psychothérapeute et professeur émérite à l’université de Nice Sophia Antipolis, où elle a dirigé pendant une vingtaine d’années le laboratoire de psychologie sociale et clinique. Elle est surtout connue pour ses apports dans le champ de la psychogénéalogie.

La psychogénéalogie :

Va permettre …

de comprendre pourquoi nous sommes porteurs de telles croyances (le vendredi 13 porte malheur), de telles valeurs, quelle est notre place et quels sont nos objectifs à l’intérieur de notre famille.

d’expliquer comment un évènement, un traumatisme, les secrets, les non-dits laissés par nos ancêtres peuvent avoir des répercutions plus ou moins négatives sur l’ensemble de notre vie.

d’effectuer  un travail de réparation afin de nous libérer du poids de la mémoire de nos ancêtres.

de découvrir les messages transmis de génération en génération afin d’en tirer profit. Tous ces messages sont des messages d’amour.

Comment se déroule une séance de psychogénéalogie

Je vous reçois tout d’abord par un temps d’échange afin que vous puissiez m’expliquer votre problématique qu’elle soit d’ordre physique, psychique, comportemental, émotionnel ou énergétique.

Ensuite nous allons réaliser votre génosociogramme afin d’en faire l’analyse : c’est l’arbre généalogique sur trois à cinq générations incluant les dates, les prénoms mais aussi les faits importants de l’histoire familiale et les liens affectifs entre les personnes.
Ensuite nous allons réaliser votre génosociogramme afin d’en faire l’analyse : c’est l’arbre généalogique sur trois à cinq générations incluant les dates, les prénoms mais aussi les faits importants de l’histoire familiale et les liens affectifs entre les personnes.