La Psychogénéalogie

Quand je ne suis pas bien, quand j’ai l’impression que quelque chose ne vas pas, quand les choses se répètent… Pourquoi lorsque je travaille sur moi, à certains moments, j’ai l’impression de ne pas avancer, d’être coincé ? Est-ce que cela vient toujours de moi ? Et si la réponse se trouvait plus haut dans la généalogie.

Qu’est ce que la psychognéalogie

La psychogénéalogie est une théorie développée dans les années 1970 par Anne Ancelin Schützenberger selon laquelle les événements, traumatismes, secrets, conflits vécus par les ascendants d’une personne conditionneraient ses faiblesses, ses troubles psychologiques, ses maladies et ses comportements.

Anne Ancelin Schützenberger est née le 29 mars 1919 à Moscou, psychologue française, également psychothérapeute et professeur émérite à l’université de Nice Sophia Antipolis, où elle a dirigé pendant une vingtaine d’années le laboratoire de psychologie sociale et clinique. Elle est surtout connue pour ses apports dans le champ de la psychogénéalogie.

la psychogénéalogie va permettre

de comprendre pourquoi

nous sommes porteurs de telles croyances (le vendredi 13 porte malheur), telles valeurs, quelle est notre place et quels sont nos objectifs à l’intérieur de notre famille.

d’expliquer comment

un événement, un traumatisme, les secrets, les non-dits laissés par nos ancêtres peuvent avoir des répercutions plus ou moins négatives sur l’ensemble de notre vie.

d’effectuer un travail de réparation

afin de nous libérer du poids de la mémoire de nos ancêtres.

de découvrir les messages

transmis de génération en génération afin d’en tirer profit.
Tous ces messages sont des messages d’amour.

Comment se déroule une séance

Comment se déroule une séance ?

étape 1 séance psychogénéalogie

Je vous reçois tout d’abord par un temps d’échange afin que vous puissiez m’expliquer votre problématique qu’elle soit d’ordre physique, psychique, comportemental ou émotionnel.

étape 2  séance psychogénéalogie

Ensuite nous allons réaliser votre génosociogramme afin d’en faire l’analyse : c’est l’arbre généalogique sur trois à cinq générations incluant les noms, prénoms et dates, mais aussi les faits importants de l’histoire familiale que vous connaissez et les liens affectifs entre les personnes.

« Les secrets de familles, c’est comme une patate chaude qu’on se repasse de mains en mains, de génération en génération, ça brule toutes les mains au passage jusqu’à ce qu’on arrive à retrouver et à traiter le drame ou le traumatisme initial. »

Anne Ancelin Schützenberger

« ne te mêle pas de la conversation des grands »

Combien de fois avez vous entendu
cette remarque étant gamin ?

Dans chaque famille il y a des secrets plus ou moins gardés.
Plus ou moins avouables aussi.

Quelles conséquences impacts ont ces secret dans nos vies aujourd’hui ?
Comment se transmettent ils ?
Comment les repérer ?
Comment s’en libérer ?
Voila tout le travail en psychogénéalogie.